PAGE ACCUEIL
Dossiers de presse
Galerie photos
Cosmographiae introductio
Patrimoine mondial UNESCO
Renseignements
Nos liens
 
 
 
 
 

 

 

article du 29 février 2014

Sélestat La Bibliothèque Humaniste au conseil municipal
En phase opérationnelle

La prochaine séance du conseil municipal, qui se déroulera ce jeudi soir à 19h à la salle Sainte-Barbe, marquera une étape très importante pour le devenir de la Bibliothèque Humaniste. Laquelle rentre dans une phase opérationnelle…

Le projet de la nouvelle Bilbiothèque Humaniste va passer un cap important, vers la phase opérationnelle, ce jeudi soir.
Photo – DNA-franck delhomme

Dans la catégorie serpent de mer, elle occupe une place honorable, à Sélestat. Depuis 1988, plusieurs projets de reconversion ou de modernisation de la Bibliothèque Humaniste (BH) ont été esquissés ou envisagés, mais aucun n’est parvenu jusqu’à ce stade, celui de la phase opérationnelle.
Depuis plus d’un an, la Nouvelle Bibliothèque Humaniste prend progressivement forme. Parce que la sécurité des collections (et du personnel) est bancale, parce que la mise en valeur des collections pâtit d’un siècle d’accumulation de poussière, malgré les efforts répétés de ses conservateurs, et parce qu’il faut adapter ce joyau aux contingences du nouveau siècle (il n’y a eu aucun chantier d’importance depuis l’ouverture de la Bibliothèque Humaniste à la fin des années 1880).

« Nous finalisons la première étape qui consistait à réaliser un travail de clarification »

« Aujourd’hui, nous finalisons la première étape qui consistait à réaliser un travail de clarification et à donner une ligne de conduite, avec le projet culturel et scientifique validé par le comité scientifique (en septembre dernier ndlr) », décrit Vincent Husser, archiviste recruté par la ville pour accompagner la transformation de la bibliothèque et défricher le terrain…

Le projet entrera jeudi soir dans une phase opérationnelle avec la validation par le conseil municipal du cahier des charges de la Nouvelle Bibliothèque Humaniste, qui définit un projet muséographique, technique et architectural auquel devront se conformer les candidats.

Un cahier des charges qui prend en compte l’aspect hybride du projet, à la fois bibliothèque et musée lequel ne fait pas l’unanimité au sein d’assemblée municipale sélestadienne… « Sa dimension muséale est inscrite dans l’identité de la Bibliothèque Humaniste depuis 1889, insiste Marion Droyer, directrice de la culture à la ville de Sélestat. Traditionnellement, une bibliothèque conserve des ouvrages. Dans ce cas, elle les présente également. » « C’est une bibliothèque qui donne à voir ses collections », résume Vincent Husser.

Le projet tel qu’il sera validé (ou non) par les élus jeudi soir, pour un montant de 8 millions d’euros et un achèvement fin 2016, se fondera donc sur la mise en perspective de ces deux vocations du lieu, le musée et la bibliothèque, ainsi que des différentes collections : non seulement les ouvrages, qui intégreront « le trésor des Authentiques » (via leur mise en majesté), mais également les objets présentés, comme la statuaire, ce qui donne un cachet « cabinet des curiosités au lieu ».

Concrètement, les rédacteurs du cahier de charges ont imaginé un espace d’exposition permanente centré sur l’histoire du livre et la présentation des collections de la BH dans une atmosphère similaire à l’actuelle, un espace d’exposition temporaire, un autre espace pédagogique, « parce que notre service pédagogique sature sous les demandes », un auditorium, un espace chercheurs « qui sera prestigieux, en écho à Béatus Rhenanus », et des espaces associés ou dissociés selon leur finalité. Le tout (avec les réserves, la partie administrative etc) sur une superficie double de l’actuelle soit 2000 m².

Dans la foulée de cette validation par le conseil municipal, l’appel d’offres sera lancé au début du mois de février. La sélection du lauréat interviendra en juillet, quant aux travaux, ils devraient débuter au printemps 2015 pour s’achever un an plus tard.